Préparation Musculaire

Comme toute activité sportive, la randonnée pédestre exige un minimum de préparation. Il n'est pas opportun de randonner en cas de maladie bien sûr. Mais il vaut mieux différer une randonnée si on ne se sent pas très en forme. Au-delà du risque que l'on prend pour soi-même, on peut en faire prendre aux autres randonneurs en ralentissant leur marche ou en l'interrompant du fait de sa méforme.

Même si tout va bien, il est conseillé de ne pas partir d'emblée dès que l'on est sorti de sa voiture. La position assise peut engendrer certaines courbatures qui vont vite se transformer en contractures ou déchirures si l'on n'y prend pas garde. Quelques mouvements simples d'échauffement peuvent être faits afin de randonner en toute sécurité. Cela ne prend qu'une dizaines de minutes et permet de marcher sans soucis, surtout si la randonnée comprend quelques passages ardus.

Avant la randonnée pour se préparer à l'éffort, enchaînement de quelques exercices passifs.

 

 Effectuer 2 fois chaque exercice, allongement musculaire inférieur aux possibilités maximales avec une contraction statique (6 à 8 secondes) suivie, après relachement, d'une phase dynamyque.

Après la randonnée pour mieux récupérer voici un enchaînement de quelques étirements actifs. 

Effectuer 2 ou 3 fois chaque exercice, allongement lent d'un groupe musculaire en vue d'un gain d'amplitude, utilisant le poids de son corps. L'étirement est maintenu 20 à 30 secondes.

Date de dernière mise à jour : 03/06/2014

×